Le secret du vol du moustique enfin élucidé

Le vol du moustique a longtemps été un mystère pour de nombreux scientifiques. En théorie, les ailes des moustiques ne devraient pas leur permettre de produire assez de portance pour leur permettre de s’élever.

Des chercheurs se sont penchés sur le sujet, car une meilleure compréhension du vol du moustique permettrait de mieux comprendre comment ces derniers transportent des maladies et comment mieux prévenir la propagation de ces maladies, même si étonnamment, les enseignements principaux qui peuvent être tiré de cette étude concernent surtout le domaine des nouvelles technologies (voir infra).

Des scientifiques ont percé le mystère du vol du moustique

Équipés de caméras ultra-rapides, une équipe de scientifiques ont réussi à analyser le vol du moustique en détail, ce qui n’est pas une mince affaire lorsqu’on sait que le moustique effectue environ 800 battements d’ailes par seconde, soit un rythme 4 fois plus rapide que de nombreux insectes de même taille.

Le Dr Simon Walker du département de zoologie de l’Université d’Oxford et co-auteur de l’étude a ainsi expliqué la façon dont ils ont procédé pour surmonter le défi technique que représentait l’enregistrement vidéo d’un si petit insecte avec des ailes aussi rapides: « Nous avons utilisé des LED infrarouges à la pointe de la technologie, et nous avons conçu un système d’éclairage personnalisé. Normalement, pour enregistrer une vidéo d’un insecte, deux caméras sont nécessaires, idéalement plus. Mais en raison des problèmes liés aux antennes et aux pattes des moustiques, nous avons dû utiliser huit caméras, juste pour être surs qu’à tout moment nous avions assez de points de vue sur les moustiques pour voir clairement le mouvement des ailes ».

Dans son étude, le Dr Walker précise également que les moustiques utilisent quelques astuces aérodynamiques pour supporter leur poids :

-Ils génèrent un vortex, ce qui est le cas de tous les insectes, mais ils en dépendent moins que les autres espèces pour voler.
- Ils récupèrent une partie de l’énergie en inversant le mouvement de l’aile lors de la rotation rapide avant la remontée, rattrapant ainsi le vortex produit lors du battement précédent.
-Ils effectuent des rotations subtiles et précises à la fin de chaque battement d’aile.

Une étude prometteuse pour le futur des nouvelles technologies

Le lien entre les nouvelles technologies et le vol du moustique est a priori difficile à établir, mais cette étude réalisée sur le vol du moustique permettrait d’aider les inventeurs à concevoir de nouveaux types de drones avec une précision de vol accrue en imitant le vol du moustique.

Les drones ne fonctionnent en général pas très bien en extérieur car le vent, la brise ou les rafales peuvent affecter leur trajectoire de vol. Les moustiques en revanche ne souffrent pas vraiment des conditions venteuses. Comprendre comment les moustiques arrivent à se stabiliser dans de telles conditions permettrait ainsi de faire progresser la technologie des drones.

 

 

 

Sources: Businessinsider, nature