Bulletin épidémiologique du 12 février

Epidemie au 12.02.2015

Légende de la carte :

Rouge = Dengue
Jaune = Chikungunya
Bleu = Paludisme
Gris = West Nile
Vert = Autres maladies

 

Ce bulletin réunit les nouveaux événements épidémiques dont les moustiques sont vecteurs, déclarés par les organismes suivants : INVS (Institut de Veille Sanitaire), ECDC (European Center for Disease Prevention and Control), l’Institut Pasteur, mesvaccins.net, le CNEV (Centre National d’Expertise sur les Vecteurs), ISID (International Society for Infectious Diseases). Il ne prétend pas être exhaustif et peut encore comporter des erreurs. Les personnes intéressées par un pays en particulier pourront aussi consulter les cartes vigilance-moustiques indiquant les territoires à risque pour chaque maladie.

  • Dengue :

– Asie :

Chine : L’épidémie de dengue dans la province du Guangdong touche à sa fin et devrait être terminée à la fin décembre 2014. Au 15 décembre, 45 171 cas confirmés en laboratoire et cliniques, dont 5 décès, ont été signalés dans 20 villes.
Indonésie (au 21 janvier) : Manado, Sulawesi nord : 17 cas. 2 décès.
Taïwan : plus de 15 000 cas en 2014, contre moins de 900 cas en 2013. Cependant, la tendance récente a été décroissante.
Inde : Pune, Etat de Maharashtra (1 décès). Chennai, Etat du Tamil Nadu (1 920 cas).
Malaisie : Plus de 3 000 cas en une semaine. Et plus de 1 000 cas à Selangor.
Singapour : L’activité de la dengue montre une tendance saisonnière marquée avec une baisse progressive des cas des semaines 38-47. Cependant, depuis la semaine 48, le nombre de nouveaux cas a fluctué, avec une légère augmentation au cours des dernières semaines.
Inde (au 27 janvier) : Etat du Tamil Nadu : 95 cas. 9 décès.
Sri Lanka : 5 034 cas au 31 janvier, un record pour un mois de janvier, par rapport aux 5 dernières années.

– Pacifique :

Fidji (au 29 janvier) : Labasa, province de Macuata : 68 cas confirmés.
Polynésie française : Une épidémie de DENV-1 est toujours en cours avec 13 nouveaux cas confirmés, dont 1 cas DENV-3 (au 21 décembre). Dans l’ensemble, le nombre de cas hebdomadaire de cas a diminué.
Vanuatu : 1 561 cas suspects. 2 décès.
Iles Salomon : 1 872 cas.
Tonga : 33 cas confirmés.
Tuvalu : 408 cas suspects.
Nouvelle Calédonie : 334 cas.
Nauru : 251 cas suspects.
Australie : 11 cas depuis le 11 décembre, dans la région de Cairns.
Fidji : 72 cas dans le Nord.

– Amérique / Caraïbes : 

En 2014, plus de 1,1 millions de cas suspects de dengue ont été signalés dans les Amériques, selon la dernière mise à jour de la PAHO (Pan American Health Organization), le 29 décembre. C’est une baisse par rapport aux chiffres de l’année précédente où près de 2,4 millions de cas suspects ont été notifiés. Le Brésil a enregistré un record de 575 000 cas suspects et confirmés.  D’autres pays ont déclaré plus de 100 000 cas, y compris la Colombie et le Mexique. Le nombre de décès liés à la dengue était de 641, environ la moitié du nombre de décès déclarés en 2013.

Costa Rica (au 18 décembre) : 972 cas, dont 27 sérieux. Les villes les plus touchées sont Huetar Caribe et Brunca.
République Dominicaine (au 28 janvier) : 5 994 cas. 58 décès.
Colombie (au 26 janvier) : Huila : 175 cas suspects. 23 cas confirmés.
Venezuela : 75 020 cas. Les Etats les plus touchés sont Zulia (7 378 cas), Miranda ( 5 306 cas), District capital (5 842 cas), Merida (4 888 cas), Tachira (4 097 cas), Aragua ( 4 722 cas), Bolivar (3 356 cas), Monagas (3 062 cas)  et Yaracuy (3 109 cas).
Etats-Unis : le nombre de nouvelles a chuté en 2014 (398 cas), comparativement à 2013 (543 cas). Dans l’Etats de Floride, 80 cas importés et 6 cas acquis localement ont été signalés, tous de Miami-Dade County.
Guyane : L’activité liée à la dengue est restée très calme sur l’ensemble du territoire guyanais de la mi-octobre 2014 à début janvier 2015. Sur cette période, les nombres de cas cliniquement évocateurs et de cas probables et confirmés de dengue se sont maintenus à des niveaux stables et faibles, habituellement observés en période inter-épidémique. Un foyer a été identifié à Cayenne. Il s’agit d’un foyer de cas confirmés de dengue à sérotype DEN-1, seul sérotype identifié sur cette période. La situation épidémiologiques correspond à la phase 1 du Psage : « cas sporadiques ».
Brésil (à fin janvier) : Etat de Ceara . 998 cas. Etat de Goias : 875 cas. Etat de Mato Grosso : 160 cas entre le 1er et le 17 janvier. Etat de Minas Gerais : 50 cas. Etat de Parana : 9 385 cas suspects. 641 cas confirmés. 1 décès. Etat de Santa Catarina : 24 cas confirmés, dont 23 autochtones. Etat de Sao Paulo : 7 décès. Catanduva : 386 cas. Guararapes : plus de 800 cas suspects. 523 cas confirmés. 1 décès. Marilia : plus de 600 cas suspects. 59 cas confirmés. Mococa : 227 cas.
Equateur : 163 cas confirmés.
Pérou (au 21 janvier) : 88 cas probables.
El Salvador : 147 nouveaux cas et 2 de fièvre hémorragique durant les 2 premières semaines de janvier.

– Afrique :

Sénégal : la dengue a été signalée dans certaines régions du Sénégal selon le ministre sénégalais de la santé et de l’action sociale.

  • Chikungunya : 

–  Amérique / Caraïbes :

Près d’1,2 millions de cas suspects et confirmés de chikungunya ont été enregistrés dans les territoires des Caraïbes et du reste de l’Amérique, depuis le début de l’épidémie en décembre 2013.

Bermudes (au 23 janvier) : 10 cas importés confirmés.
Canada (au 30 janvier) : 320 cas importés confirmés.
Mexique (au 23 janvier) : 198 cas autochtones confirmés. 16 cas importés confirmés.
Etats-Unis (au 16 janvier) : 11 cas autochtones confirmés. 2 333 cas importés confirmés.
Alabama : 16 cas importés confirmés.
Arizona : 12 cas importés confirmés.
Arkansas : 6 cas importés confirmés.
Californie : 46 cas importés confirmés.
Colorado : 13 cas importés confirmés.
Connecticut : 31 cas importés confirmés.
Delaware : 7 cas importés confirmés.
District de Colombie : 14 cas importés confirmés.
Floride : 11 cas autochtones confirmés. 384 cas importés confirmés.
Géorgie : 26 cas importés confirmés.
Hawaï : 7 cas importés confirmés.
Idaho : 1 cas importé confirmé.
Illinois : 13 cas importés confirmés.
Indiana : 23 cas importés confirmés.
Iowa : 4 cas importés confirmés.
Kansas : 12 cas importés confirmés.
Kentucky : 23 cas importés confirmés.
Louisiane : 12 cas importés confirmés.
Maine : 5 cas importés confirmés.
Maryland : 52 cas importés confirmés.
Massachusetts : 124 cas importés confirmés.
Michigan : 16 cas importés confirmés.
Minnesota : 24 cas importés confirmés.
Mississippi : 8 cas importés confirmés.
Missouri : 14 cas importés confirmés.
Nebraska : 6 cas importés confirmés.
Nevada : 1 cas importé confirmé.
New Hampshire : 13 cas importés confirmés.
New Jersey : 160 cas importés confirmés.
Nouveau Mexique : 2 cas importés confirmés.
New York : 533 cas importés confirmés.
Caroline du Nord : 34 cas importés confirmés.
Ohio : 36 cas importés confirmés.
Oklahoma :11 cas importés confirmés.
Oregon : 5 cas importés confirmés.
Pennsylvanie : 86 cas importés confirmés.
Rode Island : 34 cas importés confirmés.
Caroline du Sud : 18 cas importés confirmés.
Dakota du Sud : 2 cas importés confirmés.
Tennessee : 38 cas importés confirmés.
Texas : 64 cas importés confirmés.
Utah : 2 cas importés confirmés.
Vermont : 3 cas importés confirmés.
Virginie : 46 cas importés confirmés.
Washington : 10 cas importés confirmés.
Virginie Ouest : 2 cas importés confirmés.
Wisconsin : 11 cas importés confirmés.
Costa Rica (au 23 janvier) : 100 cas autochtones confirmés. 36 cas importés confirmés.
El Salvador (au 23 janvier) : 137 498 cas suspects. 157 cas autochtones confirmés.
Guatemala (au 28 novembre) : 21 859 cas suspects. 198 cas autochtones confirmés.
Honduras (au 21 novembre) : 1 381 cas suspects. 9 cas autochtones confirmés.
Nicaragua (au 23 janvier) : 2 727 cas suspects. 1 918 cas autochtones confirmés. 40 cas importés confirmés. L’épidémie de chikungunya qui s’étend dans les Antilles touche le Nicaragua depuis septembre 2014. Le ministère de la santé a enregistré de nombreux cas en janvier 2015. Il a pris des mesures de prévention et de contrôle du chikungunya et de la dengue. Le département de Managua est le plus touché.
Panama (au 21 novembre) : 32 cas autochtones confirmés. 28 cas importés confirmés.
République Dominicaine (au 3 janvier) : 539 099 cas suspects. 84 cas autochtones confirmés. 6 décès.
Cuba (au 17 octobre) : 20 cas importés confirmés.
Porto Rico (au 23 janvier) : 22 038 cas suspects. 4 326 cas autochtones confirmés. 31 cas importés confirmés. 13 décès.
Guyane française (au 30 janvier) : 11 259 cas suspects. 5 020 cas autochtones confirmés. La surveillance épidémiologique des infections montre :
_ des secteurs en épidémie : dans les secteurs de Kourou, de l’Ouest guyanais, du Maroni (Maripasoula, Papaïcton, Grand Santi et Apatou) et sur la commune de Matoury on observe une augmentation du nombre de cas cliniquement évocateurs de chikungunya. A Cayenne et Rémire, une stabilisation de cet indicateur est enregistrée.
_ des secteurs où la transmission autochtone du virus est modérée. Seule la commune de Saint Georges a enregistré des cas confirmés et des cas cliniquement évocateurs.
_ le Comité de gestion a acté le 23 décembre le passage en phase 3 du Psage, correspondant à une situation épidémique pour les communes du littoral.
Guadeloupe : L’épidémie est terminée depuis la troisième semaine de novembre.
Martinique : La tendance à la baisse se poursuit. Le Cellule de gestion du 8 janvier a acté un passage en phase 4 du Psage : fin d’épidémie.
Saint Barthélémy (au 30 janvier) : 1 665 cas suspects. 142 cas autochtones confirmés. La reprise épidémique observée depuis début novembre 2014 semble marquer le pas au cours des troisième et quatrième semaine de janvier. La surveillance des indicateurs épidémiologiques au cours des prochaines semaines permettra de confirmer ou non la tendance décroissante de la transmission virale.
Saint Martin (au 30 janvier) : 5 280 cas suspects. 793 cas autochtones confirmés. 3 décès. L’ensemble des indicateurs montre que la transmission virale persiste sans marquer de véritable reprise épidémique. L’île est actuellement en phase 2 du Psage.
Anguila (au 23 janvier) : 61 cas suspects. 52 cas autochtones confirmés. 2 cas importés confirmés.
Aruba (au 16 janvier) : 740 cas suspects. 205 cas autochtones confirmés. 12 cas importés confirmés.
Antigua et Barbuda (au 21 novembre) : 1 414 cas suspects. 18 cas autochtones confirmés.
Dominique (au 14 novembre) : 3 588 cas suspects. 173 cas autochtones confirmés.
Bahamas (au 9 janvier) : 95 cas autochtones confirmés. 5 cas importés confirmés.
La Barbade (au 6 février) : 1 742 cas suspects. 121 cas autochtones confirmés. 8 cas importés confirmés. 2 décès.
Iles Caïman (au 16 janvier) : 170 cas suspects. 44 cas autochtones confirmés. 3 cas importés confirmés.
Guyana (au 16 janvier) : 5 310 cas suspects. 105 cas autochtones confirmés.
Jamaïque (au 6 février) : 1 643 cas suspects. 87 cas autochtones confirmés. 2 cas importés confirmés.
Trinité-et-Tobago (au 23 janvier) : 303 cas autochtones confirmés.
Montserrat (au 28 novembre) : 59 cas suspects. 14 cas autochtones confirmés.
Sainte Lucie (au 5 décembre) : 678 cas suspects. 199 cas autochtones confirmés.
Saint Vincent-et-les-Grenadines (au 21 novembre) : 1 219 cas suspects. 170 cas autochtones confirmés.
Iles Vierges britanniques (au 21 novembre) : 347 cas suspects. 47 cas autochtones confirmés.
Iles Vierges américaines (au 28 novembre) : 2 014 cas suspects. 262 cas autochtones confirmés. 6 cas importés confirmés. 1 décès.
Suriname (au 19 septembre) : 594 cas autochtones confirmés. 14 cas importés confirmés. 1 décès.
Trinité-et-Tobago (au 19 septembre) : 93 cas autochtones confirmés. 9 cas importés confirmés.
Iles Turks et Caïques (au 2 décembre) : 197 cas suspects. 19 cas confirmés.
Bolivie (au 14 novembre) : 4 cas importés confirmés.
Colombie (au 23 janvier) : 142 583 cas suspects. 1 236 cas autochtones confirmés. 26 cas importés. 3 décès.
Pérou (au 6 février) : 32 cas importés confirmés.
Venezuela (au 19 décembre) : 34 642 cas suspects. 2 303 cas autochtones confirmés. 70 cas importés confirmés.
Equateur (au 6 février) : 66 cas autochtones confirmés. 19 cas importés confirmés.
Chili (au 19 décembre) : 17 cas importés confirmés.
Argentine (au 23 janvier) : 46 cas importés confirmés.
Brésil (au 10 octobre) : 173 cas autochtones confirmés. 37 cas importés confirmés. Les Etats les plus touchés sont Bahia (739 cas) et Amapa (531 cas).
Paraguay (au 28 novembre) : 1 cas autochtone confirmé. 7 cas importés confirmés.

– Europe : 

France (au 30 novembre) : Voir Article.
Royaume-Uni : 197 cas confirmés.
Pays-Bas (à fin novembre) : 181 cas.

 – Pacifique :

Polynésie française (au 25 janvier) : plus de 69 000 cas répertoriés depuis le 10 octobre 2014.

Nouvelle Calédonie : La Nouvelles Calédonie ne rapporte pas une épidémie majeure de chikungunya. Au 16 décembre, 25 cas importés de Polynésie et 2 cas autochtones avaient été rapportés.

Iles Samoa : Selon le ministère de la santé, l’épidémie de chikungunya continue de croître. Le nombre de personnes infectées par le virus a atteint 3135 personnes, dont 333 ont été rapportés la semaine dernière par les hôpitaux. Les derniers chiffres indiquent que 1,7% de la population des Samoa a été touché, avec une prédominance des contaminations féminines. Aucun décès.

Iles Cook : 3 premiers cas autochtones.

  • Paludisme :

Sud-Kivu : 200 cas enregistrés depuis début décembre, dont 5 décès.
Inde : Dans l’Etat du Karnakata, une augmentation des cas de paludisme dans les districts de Dakshina Kannada (8 240 cas) et d’Udupi (1 639 cas) constitue un sujet de préoccupation pour les autorités sanitaires. Les deux districts ont déclaré plus de 9 800 cas en 2014, soit plus de la moitié des cas déclarés dans l’ensemble de l’Etat, qui a enregistré un total de 12 141 cas. Même si Plasmodium vivax reste très largement majoritaire (7 521 cas), l’augmentation de 45% du nombre de cas dus à Plasmodium falciparum (719 cas) constitue une deuxième source de préoccupation. Le paludisme est endémique dans de grandes parties de l’Inde , mais avec des niveaux d’intensité de transmission très différents. La partie sud de l’Etat du Karnakata est généralement considérée comme une zone à faible risque, et par conséquent ce rapport est particulièrement préoccupant.

  • West Nile virus :

Au 20 novembre, 74 cas humains de West Nile virus ont été enregistrés dans l’Union Européenne. Et 136 cas dans les pays voisins, depuis le début de l’épidémie.
Depuis la semaine 43, aucun nouveau cas de West Nile virus n’a été enregistré dans les Etats membres de l’Union Européenne. La surveillance de la transmission du virus est donc clôturée pour l’année 2014.

Italie : 24 cas dans les provinces suivantes : Bologne (4 cas), Parme (1 cas), Crémone (3 cas), Modène (2 cas), Reggio nell’Emilia (1 cas), Vérone (1 cas), Pavie (5 cas), Mantova (2 cas), Lodi (2 cas), Piacenza (2 cas) et Brescia (1 cas).
Roumanie : 23 cas dans les districts de Mures (2 cas), Olt (6 cas), Constanta (1 cas), Ialomita (1 cas), Bucuresti (1 cas), Dambovita (1 cas), Dolj (3 cas), Galati (1 cas), Giurgiu (1 cas), Teleorman (2 cas), Sibiu (1 cas), Braila (1 cas), Iasi (1 cas) et Valcea (1 cas).
Hongrie : 11 cas dans les régions suivantes : Budapest (4 cas), comté de Csongrad (2 cas), comté de Pest (1 cas), comté de Jasz-Nagykun-Szolnok (1 cas), comté de Bekes (1 cas), comté de Hajdu-Bihar (1 cas) et comté de Bacs-Kiskun (1 cas).
Autriche : 1 cas autochtone à Vienne.
Grèce : 15 cas humains depuis le début de la transmission du virus dans les villes suivantes : Attiki (2 cas), Ileia (6 cas), Rodopi (4 cas) et Xanthi (3 cas).
Bosnie-Herzégovine : 13 cas en Republika Srpska, dans les villes suivantes : Banja Luka (4 cas), Trebijne (1 cas), Novi Grad (1 cas), Klujc (1 cas), Krupa na Uni (1 cas), Mrkonjic Grad (1 cas), Gornji Ribnik (1 cas), Teslic (1 cas), Laktasi (1 cas) et Prijedor (1 cas).
Serbie : 76 cas dans les régions suivantes : Belgrade (35 cas), district de Juzno-backi (5 cas), Nisavski (1 cas), Kolubarski (4 cas), Sremski (6 cas), Juzon-banatski (19 cas), Podunavski (4 cas), Raski (1 cas) et Sumadijski (1 cas).
Russie : 29 cas dans les oblasts suivants : Saratovskaya (9 cas), Samarskaya (6 cas), Volgogradskaya (5 cas), Astrakhanskaya (3 cas), Belgorodskaya (1 cas), Altayskiy Kray (1 cas), Chelyabinskaya (1 cas) et Voronezhskaya (3 cas).
Israël : 17 cas dans les régions suivantes : district central (2 cas), district de Tel Aviv (4 cas), district de Haifa (3 cas), district sud (2 cas), Jérusalem (1 cas) et district nord (5 cas).
Palestine (Bande de Gaza) : 1 cas.

Brésil : le 9 décembre, les autorités sanitaires ont confirmé un 1er cas d’infection par le virus West Nile chez un agriculteur de la région de Piaui, au nord-est du pays. Depuis août 2014, date de la survenue des premiers symptômes, ce cas était considéré comme un cas suspect en cours d’investigation avant d’être confirmé par le laboratoire national de référence le 28 novembre 2014.

  • Encéphalite japonaise :

Inde : Selon les données du ministère de la santé, l’encéphalite japonaise sévit régulièrement dans l’Etat d’Assam. De 2010 à 2014, le nombre de cas annuels a augmenté de 154 à 744, avec une hausse des décès de 41 à 160. La maladie est présente dans la totalité des 27 districts de l’Etat.
Australie : Le diagnostic d’encéphalite japonaise a été confirmé chez un homme de 45 ans, au retour d’un voyage sur l’île de Bali en Indonésie. C’est le premier cas déclaré dans le Victoria, un Etat situé dans le sud du continent australien.

  • Ross River virus :

Australie : La recrudescence saisonnière précoce des infections à ross river virus a été signalée dans l’Etat du Territoire du Nord, les régions de Barkly et Alice Springs. D’après le ministère de la santé, 93 cas ont été rapportés officiellement depuis le début de l’année, comparé à une moyenne de 40 à la même date entre 2010 et 2014.