Palmarès des départements à moustiques en 2017

Palmarès des départements à moustiques en 2017 

A l’occasion du démarrage de la saison des moustiques 2018, Vigilance-moustiques publie le palmarès des 10 départements desquels Vigilance-moustiques a reçu le plus grand nombre de déclarations de cas en 2017.

1) Haute Garonne (9.9%)

2) Gironde (6.5%)

3) Paris (6.2%)

4) Isère (5.4%)

5) Circonscription départementale du Rhône (4.6%)

6-7) Bouches du Rhône ex aequo avec le Tarn (3.8%)

8) Hérault (3.3%)

9) Pyrénées Orientales (2.7%)

10) Gard (2.4%)

En 2016, le palmarès des 10 départements les plus mentionnés était:

1) Paris (4.7%)
2-3) Yvelines ex aequo avec le Bas-Rhin (4.2%)
4) Haute Garonne (4.0%)
5-6) Essonne ex aequo avec le Nord (3.7%)
7) Gard (3.5%)
8) Loiret (3.3%)
9-10) Alpes-Maritimes exaequo avec les Bouches du Rhône (2.8%)

En 2015, le palmarès des 10 départements les plus mentionnés était:

1) Bouches-du-Rhône (9,69%)
2) Hérault (8,49%)
3) Var (5,36%)
4) Pyrénées-Orientales ex aequo avec la Haute-Garonne (4,8%)
5) Gard (3,57%)
6) Rhône (3,32%)
7) Gironde (3,06%)

En 2014, le palmarès des 10 départements les plus mentionnés était :

1) Hérault (16%)
2) Bouches-du-Rhône (13%)
3) Var (5%)
4) Loire-Atlantique ex aequo avec Paris, Charente-Maritime et Haute-Garonne (2,7%)
8) Alpes-Maritimes, Gironde et Vaucluse (2%)

Vigilance-moustiques tient des statistiques depuis sa création en avril 2013. Pour établir le palmarès, la méthode calcule le nombre de déclarations de cas reçues par Vigilance-moustiques pendant l’année. Ces déclarations de cas sont localisées par département. Elles n’ont pas pu être toutes vérifiées, mais ces départements correspondent aussi à ceux identifiés dans le comptage des déclarations vérifiées.

En tenant ce palmarès, Vigilance-moustiques compte :
– sur la motivation des citoyens pour déclarer des cas de prolifération inhabituelle qui nécessiteraient une intervention.
– espère mobiliser les élus pour agir là où c’est nécessaire, quand c’est nécessaire. Souvent, par absence de responsabilité identifiée ou par manque d’information, les problèmes liés à la prolifération de moustiques ne sont pas pris en compte, ni gérés par les personnes publiques responsables.