Carte du virus du Nil Occidental dans le monde

Le virus du Nil occidental (en anglais West Nile virus) est principalement transmis à l’homme par la piqûre de moustiques du genre Culex. Il a été découvert pour la première fois en 1937 chez une femme souffrant d’une forte fièvre en Ouganda.
Les oiseaux constituent le réservoir habituel du virus du Nil occidental. Les moustiques s’infectent en piquant des oiseaux eux-mêmes infectés, puis peuvent contaminer l’homme ou des herbivores domestiques (en particulier le cheval) lors d’une nouvelle piqûre. Il est important de souligner qu’il n’y a aucune transmission directe du cheval à l’homme ni de l’homme à l’homme.

Comment se manifeste le virus du Nil Occidental ?

Lorsqu’il infecte l’homme, le virus du Nil occidental peut se manifester de 3 façons.
(i) Dans 80% des cas, l’infection par le virus du Nil occidental passe inaperçue chez l’homme et ne provoque aucun symptôme.
(ii) Jusqu’à 20% des personnes infectées développent un syndrome fébrile semblable à la grippe, connu sous le nom de fièvre du Nil occidental. Les patients présentent alors des symptômes bénins, notamment de la fièvre, des maux de tête, des courbatures, des nausées et des vomissements. Ces symptômes disparaissent généralement en 7 à 10 jours.
(iii) Environ 1 personne sur 150 est plus sévèrement atteinte par l’infection et développe une forme neurologique grave, avec des complications telles que méningites, encéphalites ou myélites. Ces symptômes peuvent durer pendant de nombreuses semaines et on observe parfois des séquelles neurologiques permanentes. Dans de rares cas, l’infection par le virus du Nil occidental peur s’avérer mortelle, notamment chez les sujets fragiles (enfants, personnes âgées ou immunodéprimées).
Les traitements actuels ne ciblent que les symptômes de l’infection. A l’heure actuelle, il n’existe pas de vaccin utilisable chez l’homme, seul un vaccin vétérinaire est commercialisé depuis 2010 en France. La prévention repose donc sur la réduction de l’exposition au vecteur (application de répulsifs, vêtements couvrants imprégnés si possible d’insecticides et moustiquaires).

Le suivi cartographique s’organise un peu partout dans le monde

Aux USA

West Nile 2015 - CDC

Au Canada

Carte du west Nile Virus au Canada 27 oct 2012

En Europe

West-Nile-fever-maps-07112013_jpg