Cas de dengue, de chikungunya et de zika en France : bilan au 21 Juillet 2016

 

Du 1er mai au 30 novembre, chaque année, Santé publique France (anciennement Institut de Veille Sanitaire) coordonne la surveillance renforcée saisonnière du chikungunya et de la dengue dans les départements métropolitains colonisés par le moustique vecteur, Aedes albopictus, en lien avec les ARS (Agence Régionale de Santé) concernées. Depuis 2016, le plan anti-dissémination des arboviroses inclut également la surveillance renforcée du virus Zika.

Du 1er mai au 21 juillet 2016, 240 cas ont été confirmés parmi de nombreux cas suspects déclarés par les différentes ARS concernées : 61 cas de dengue, 4 cas de chikungunya et 175 cas de zika (dont 2 transmis par voie sexuelle).

Ces chiffres montrent une nette augmentation du nombre de cas par rapport à la saison 2015 (entre le 1er mai et le 10 juillet : 26 cas de dengue et 11 cas de chikungunya) due essentiellement à la prise en compte de la propagation du virus zika.

Il faut souligner que l’ensemble de ces cas sont importés et qu’aucun cas de transmission vectorielle autochtone n’a été signalé.

 

Carte 21/07/16 bulletin épidémiologique france

 

 

Tableau 21/07/16 bulletin épidémiologique france